Remerciements

• Jean Jouzel
Yasmin Delécluse pour le logo, le site, le graphisme, etc. (Yasmean Studio)
•NERVOUS RECORDED VOLTAGE pour la bande son, à retrouver ici : ou


[00:00] Introduction : présentation de Jean Jouzel
1. Carrière scientifique de glaciologue/paléoclimatologue

03:42 Paléoclimatologie

  • Étude des climats passés : quelques milliers d’années jusqu’à 4 mds d’années. Les climats se sont toujours modifiés : intérêt de faire le lien avec développement de nos sociétés et de trouver des informations importantes pour les climats futurs
  • Plusieurs méthodes : archives historiques, anneaux d’arbres, sédiments marins ou lacustres, carottes glaciaires, …
  • 2 conditions : (i) qu’on puisse dater et (ii) qu’il y ait un paramètre dont l’évolution est manifestement lié aux conditions climatiques qui prévalaient au moment où cette archive s’est formée
    • Exemple : tourbières et palionologues 

06:56 Glaciologie

  • Archives de l’Antarctique et Arctique : 3 kms → Piégeage de l’air dans la neige dont la densité augmente, au bout d’env 100 m se transforme en glace : le névé puis devient glace → long story short : plus glace profonde plus on remonte dans le temps 
  • 08:58 Arrivée à Saclay en 1968 sujet de thèse proposé par Etienne Roth sur isotopes de soufre ; finalement  variations de la grèle et vous allez travailler avec les glaciologues : Claude Lorius, Dominique Raynaud, Robert Delmas

10:06 Les isotopes

  • Lien grèle / glaces : (i) c’est de l’eau solide H2O + (ii) oxygène et hydrogène ont des isotopes 
  • en un site donné si on a accès au contenu isotopique de la glace on peut avoir des informations sur la température du lieu au moment de la formation de la précipitation
  • Willi Dansgaard, premiers forages, Groenland, Antarticque, Lorius
  • 1975./1976 : premier forage français, Dôme C, 900 m , 40 000 ans
  • Chance d’avoir pu travailler sur quasiment tous les forages : Dôme C (France), Vostok (URSS), Groenland, japonais, américains, etc.
  • Saclay : étude teneur isotopique de la glace et identifier ça en variation de températures  climat local ;
  • Modélisation isotopiques : rapport deutérium lourd / hydrogène léger

17:10 Vostok

  • Dans la glace il y a des bulles d’air, on les extrait, on les analyse, on a accès à de l’air ancien
  • double chance : méthode d’analyse de l’air devient opérationnelle
  • Climats passés :
    • Depuis 12k ans
    • 20k dernier maximum glaciaire
    • 120k période chaude précédente
    • 150k période froide précédente
  • Claude Lorius avec les soviétiques en particulier Volodya Kotlyakov
  • Année géophysique internationale en 1958
  • Vostok, le dernier secret de l’Antarctique, Jean-Robert Petit (2013)
  • Pour la première fois : on a variation températures et  variations émissions de CO2, Jean-Marc Barnola puis plus tard CH4 Jérôme Chaplas
  • Série de trois articles dans Nature (cf. supra)
    • confirmation de la théorie astronomique : les variations climatiques sont fonction de la position de la Terre par rapport au soleil
    • Mais rôle de l’effet de serre comme amplificateur les variations climatiques 
  • A participé à la prise de conscience des décideurs politiques 

26:34  Post 1997

  • 400 000 ans (Vostok ?)
  • 800 000 ans (2007 Dôme C)
  • Aujourd’hui sujet d’étude : pourquoi changement de rythme de cycle de 40 000 ans à 100 00 ans

28:33 Groenland : variations climatiques rapides

  • Confirmation de l’existence de variations climatiques extrêmement rapides

30:05 Conclusion : une expertise des climats passés pour comprendre les climats futurs

  • “Le fil rouge de mon expertise scientifique : largement autour des isotopes de l’eau, ce qu’on peut en extraire mais bien sûr aussi des aspects de modélisation.”
2. Les risques d’emballement : des points de bascules climatiques ?

31:18 Groenland 

  • Par le passé, Groenland : variations rapides de la circulation océanique (Golf stream) ou atmosphère. Quand il y a des arrivées massive d’eau douce, par exemple il y a 8 200 ans, eau trop légère elle ne plonge plus, refroidissement a duré
  • Groenland participe à l’élévation du niveau de la mer de 1mm / an, pas énorme mais localement de grosses quantités → 35:40 Aujourd’hui, ralentissement Golf Steam, est-ce lié au Groenland ? Pas de modifications importantes du Golf Stream avant 200 à 300 ans, sur ce thème voir l’article de Bon pote, Le Gulf Stream va-t-il sauver l’Europe du changement climatique ? (2021)
  • Sans ces archives, on penserait que le climat est stable

36:28 d’autres phénomènes d’amplification : l’exemple du permafrost

  • Contient de la matière organique, en cas de dégel de ces sols gelés, la matière organique se décompose et relâche donc du CH4
  • Risque d’emballement ? Quelques dixièmes de degrés seulement, c’est loin d’être négligeable mais ce n’est pas prédominant

37:24 “ Le risque premier du réchauffement climatique, c’est le risque linéaire”

  • Je crois moi, j’aime dire que, quand même, le risque premier du RC c’est le risque linéaire. C’est bien ça. Parce qu’on l’oublie hein, souvent les gens disent il y a des choses qu’on comprend pas, qu’on ne peut pas prévoir. Mais il y a déjà les choses qu’on peut prévoir qui sont très importantes. Si on ne fait rien, aller vers + 4° C ou +5° C –  je donne souvent l’exemple – à la fin du siècle, si on ne faisait rien pour lutter contre le réchauffement climatique, c’est quand même le même, disons le même changement de température en moyenne qu’entre le dernier maximum glaciaire et aujourd’hui donc c’est un monde complètement différent.

37:38 Business as usual = + 5 °C avant 2100, c’est-à-dire le même écart qu’avec le dernier maximum glaciaire

  • Différences entre aujourd’hui et le dernier maxmim glaciaire : 
    • Hémisphère Nord contenait 2x plus de glace que l’Antarticque actuel (notamment calottes glaciaires : Canada, Amérique du Nord, Scandinavie)
    • Océan 120 m plus bas : trait de côté complètement différent (Manche sèche, etc.)
    • – 5 °C est une valeur moyenne –> – 10/15 °C en France par exemple
  • Développement de nos civilisations depuis 12 000 ans et la sortie de la dernière période glaciaire

41:10 Les emballements, une crainte exagérée ? Oui… si on reste sous les 2° C

  • En cas de réchauffement de + 2 °C, les risques d’emballement restent maitrisées, eg : fonte du permafrost responsable pour 0,1 °C. Peu importe le scénario : la cause principale sera les activités humaines. 

42:55 Phénomènes irréversibles =/= emballements (deux sens de “point de bascule”)

3. L’engagement dans la cité

43:36 Origine de l’engagement dans la cité

  • Je ne suis pas né écologiste”, enfance dans le bocage
  • Origine de l’engagement :
    • Réalité des travaux : 1987 et basculements rapides
    • Visibilité médiatique avec le lien effet de serre / climat de 1987 puis la découverte des basculements rapides en 1992/1993
    • Décideurs politiques
    • Intérêt pour les modèles de climats futurs
      • Dans le cadre du GIEC
      • A la tête de IPSL a, supervisé modèle IPSL (un des deux modèles français)

47:49 Engagements

  • Contact avec les Présidents de la République : Chirac ; Sarkozy, Grenelle de l’environnement ; Hollande, loi climat-énergie et Accord de Paris ; Macron
  • Je crains que la Loi climat-résilience soit loin d’être à la hauteur.
  • Jusqu’en 2015, en raison du GIEC devoir de réserve au niveau décisionnel
  • Engagement campagne présidentielle de Benoît Hamon (2017) puis avec Nicolas Hulot, au niveau européen avec Pierre Larrouturou Pacte Finance-Climat ; Président du comité de soutien Anne Hidalgo
  • Conseil économique social et environnemental (CESE)
  • Convention citoyenne pour le climat (CCC)

50:28 Les dernières recherches scientifiques

  • Dernier gros article sur les 800 000 ans (2007) pour lequel il reçoit le prix Vetlessen
  • Travail de recherches aujourd’hui marginal par rapport aux engagements politiques, au CESE, dans les Académies (Académie des sciences France, US, Académie d’agriculture)

51:44 Fier de ses successeurs 

  • En particulier Valérie Masson-Delmote, cheville ouvrière du prochain rapport du groupe scientifique du GIEC. Egalement évoquée dans “Climat parlons vrai” avec Baptiste Denis où Jean Jouzel fait part de son admiration

53:18 Le combat contre les climato-dénialistes

  • J’ai un certain regret, on n’a peut être pas été assez convaincant.
  • Le scepticisme est très sain et légitime au vu des conséquences des constats des climatologues
    • Mais, comportement malhonnête des climato-sceptiques : ad hominem, trafic de données par Claude Allègre, etc. voir sur ce thème L’imposteur c’est lui de Sylvestre Huet [non lu]
  • Message officiel des climatosceptiques : “les climatologues ne sont pas sûr” ; message subliminal “continuez il y a rien à voir”
  • Problème : l’inertie du système climatique : les causes précèdent les effets de 30-40 ans. Or, seuls la tangibilité des effets semble de nature à faire comprendre aux populations les risques.
    • Le climat actuel a été correctement anticipé dans les premiers rapports du GIEC en termes de rythme du RC, niveau de la mer, évènements extrêmes. Alors prenons en compte ce que disent les scientifiques pour dans 30-40 ans.
  • Notre force : nos arguments scientifiques

58:53 Pessimiste ?

  • Climat : Claude Allègre vs. Jean Jouzel, vidéo à regarder si vous voulez perdre foi en l’humanité : “maintenant il faut donner la parole aux escrocs” …
  • Démission surprise de Nicolas Hulot : le verbatim de son interview, Ouest France (2018) : “Parce que la responsabilité, elle est collégiale, elle est collective, elle est sociétale.”
  • Optimiste pour deux raisons :
    • Écoute des scientifiques dans les textes : neutralité carbone reprise dans de nombreux Etats, dans l’Accord de Paris, etc. Chine, USA, France, Corée du Sud, etc. 
    • Réaliser transition écologique (énergie, biodiversité, etc.) est porteur sur tous les points

N’hésitez pas à nous contacter via contact@pointdebascule.org ou sur instagram.com/pointdebascule pour toute critique, remarque, question, recommandation ou proposition d’interview.

Bonne écoute !


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *