Remerciements

• Lou Valide (LinkedIn) et Théo Miloche (LinkedIn et Twitter)
• Gaspard Chameroy de l’ép. 2 (LinkedIn) pour la prise de contact
Yasmin Delécluse pour le logo, le site, le graphisme, etc. (Yasmean Studio)
NERVOUS RECORDED VOLTAGE pour la bande son, à retrouver ici : ou


1. Présentation et parcours

[8:00 AMAP]

[12:00] Sixième extinction et pollutions

  • Est-ce qu’il est pertinent de parler de 6e extinction ?
  • Laura : “Bah, il est plus que pertinent, parce qu’on le voit la biodiversité est en chute libre. C’est une crise qui est sans égale. Ça n’a jamais été aussi rapide, ça n’a jamais été aussi important. Et, c’est vrai que le sujet est super alarmant. Quand on voit qu’il y a des zones de campagne où on n’entend plus chanter les oiseaux, moi je trouve que ça fait peur et ça fait réagir. Et en plus, on le sait, la perte de biodiversité, c’est une conséquence des dérèglements climatiques mais ça en est aussi une cause parce qu’elle contribue à l’accélération de tous ces problèmes d’un point de vue climat à proprement parler. Oui, le terme est plus qu’adapté. On est clairement en plein dedans. Les faits sont là. Les chiffres sont là. Et on voit bien que, peu importe le taxon auquel on s’intéresse, tout est en chute libre.
  • Le “GIEC de la biodiversité” : l’IPBES : Le rapport de l’évaluation mondiale de la BIODIVERSITÉ ET DES SERVICES ÉCOSYSTÉMIQUES, RÉSUMÉ À L’INTENTION DES DÉCIDEURS, 2019
  • Les causes de l’extinction de la biodiversité : le changement climatique, la fragmentation de l’habitat, les pollutions (sonore, aquatique, atmosphérique, visuelle, ultrasonore)
  • “La sixième extinction de masse en cours est peut-être la menace environnementale la plus grave pour la persistance de la civilisation, car elle est irréversible. Des milliers de populations d’espèces animales vertébrées gravement menacées ont disparu en un siècle, ce qui indique que la sixième extinction de masse est due à l’homme et s’accélère. L’accélération de la crise de l’extinction est certaine en raison de la croissance toujours rapide du nombre d’humains et de leur taux de consommation. En outre, les espèces sont des maillons des écosystèmes et, lorsqu’elles disparaissent, les espèces avec lesquelles elles interagissent sont susceptibles de disparaître également. Dans les régions où se concentrent les espèces en voie de disparition, des effondrements régionaux de la biodiversité sont susceptibles de se produire. Nos résultats soulignent à nouveau l’extrême urgence de prendre des mesures massives à l’échelle mondiale pour sauver les systèmes essentiels au maintien de la vie de l’humanité.” (Ceballos et al., 2020)

[18:40] Projet Pangolin et partis pris

[30:00] Bienveillance versus radical

  • Je suis partisane d’un discours bienveillant pour initier un changement collectif et durable. Je suis persuadé qu’on amène les gens sur le long terme si on les accompagne et pas si on les braque.

[35:00] Explora Project

[43:00] Box pédagogique

[48:00] Earthsip sisters

[50:00] Recommandations d’invités


N’hésitez pas à nous contacter via contact@pointdebascule.org ou sur instagram.com/pointdebascule pour toute critique, remarque, question, recommandation ou proposition d’interview.

Bonne écoute !


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *