Remerciements

• Juliette Nouel, à retrouver ici ou
Yasmin Delécluse pour le logo, le site, le graphisme, etc. (Yasmean Studio)
NERVOUS RECORDED VOLTAGE pour la bande son, à retrouver ici : ou


1. Présentation
  • Journaliste depuis 1986
  • Travail dans la production audiovisuelle pour les entreprises
  • Création d’une collection sur l’histoire des sciences : Collection La connaissance est une aventure, voir notamment Comment l’homme a compris que le climat se réchauffe, Juliette Nouel et Jean Jouzel (2 mai 2008) – un livre très court (48 pages) et vraiment sympa sur l’histoire des découvertes en sciences du climat
  • Animatrice Fresque du climat
  • Caption LinkedIn : “Tant que l’on n’a pas compris pourquoi il faut agir, pourquoi le ferait-on ? D’autant que se mettre à l’œuvre implique un bouleversement profond de nos comportements…
2. Interview

[3:30] Point de bascule individuel

[5:55] Effondrement – Effondrement, faut-il ouvrir le débat ? c’est quoi l’effondrement ?  Effondrements ?

[8:25] Boucles de rétroaction

[10:00] Conséquences sur les choix de vie

[15:30] Veille sur les réseaux sociaux

  • Ce n’est pas du journalisme
  • “Le travail que je fais sur les RS, ça répond à un besoin personnel, besoin de communiquer et de partager de l’info. C’est l’histoire du colibris…”
    • Twitter : pas vraiment journaliste
    • LinkedIn : donner les faits sans les commenter sinon avec #pointdevue ; “je n’ai pas besoin d’être alarmiste, les faits en eux mêmes sont alarmants”, Jean Jouzel
  • Invectives ; Loi de brandolini

[20:10] Shifters

[24:00] Fresque du Climat

  • Atelier scientifique (basé sur les rapports du GIEC) et inteligence colelctive. En 3h comprendre causes et conséquences du RC avec 42 cartes. La fresque a deux forces, elle est basée (i) sur les rapports du GIEC et (ii) sur l’intelligence collective ce qui permet aux participants de mieux accepter et retenir.

[27:05] Pourquoi est-ce que tu agis ?

[29:45] Impératif moral

  • “Car, me dit-elle [Valérie Masson-Delmotte], je pense qu’en réalité nous sommes face à ce qui va être une lutte sans merci.” **Donc je la reprends et je lui dis : “une ‘lutte sans merci’, c’est-à-dire ?” Et elle me dit, “une lutte entre ceux qui aspirent au changement et mettent en œuvre une transformation profonde et les marchands de doute au service de ceux qui sont incapables de faire évoluer leur vision du monde.” Et donc cette phrase à laquelle tu fais allusion, elle dit qu’à la fin “se sentir responsable devant les jeunes générations et les populations les plus vulnérables de par le monde, cela relève d’une responsabilité morale profonde, qui est de surcroît vitale pour la démocratie.” Voilà. Et je suis totalement en phase avec Valérie Masson-Delmotte sur ce point. Sur ce point qui est que de se préoccuper de ça, ça relève d’une responsabilité morale profonde, qui est de surcroît vitale pour la démocratie.

[32:40] Démocratie atone, partis écologistes, radicalité

  • Abstention massive : Régionales 2021 : « On observe une abstention des jeunes plus forte à chaque élection, mais une participation soutenue aux mouvements de protestation », Le Monde : “Déjà particulièrement élevée au niveau national (près de 67 %), l’abstention chez les plus jeunes crève le plafond (87 % chez les 18-24 ans). Laurent Lardeux, chargé de recherches à l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire, répond à vos questions à partir de 16 heures.
  • Même les écolos ne sont pas assez radicaux ?
  • “Mais comme aujourd’hui, la première étape qui est la prise de conscience n’est pas là, on ne peut pas proposer de mesures radicales, qui seraient acceptées s’il y avait la prise de conscience. Donc, moi je ne veux pas mettre la charrue avant les boeufs et je ne vais pas te dire “ouais, il faut des mesures radicales tout de suite”, les imposer, sinon ça va être explosif.”

[36:55] Marchands de doute

  • Avec les climato-dénialistes, c’est comme si à une conférence sur l’astrophysique il fallait à chaque fois redémontrer que la terre est ronde.
  • L’expression vient du livre Les marchands de doute, Erik M. Conway, Naomi Oreskes (2014) [en lecture après plusieurs recommandations dont une lanceuse d’alerte que j’admire beaucoup] 
  • Evolution : De la remise en cause de l’existence même d’un changement climatique à la responsabilité des activités humaines
  • Parler de climato-dénialisme plutôt que climato-sceptiscime, voir par exemple Le climato-dénialisme n’est pas mort, François-Marie Bréon, février 2019
  • Le soi disant Climategate
  • Les marchands de doute ont énormément évolué dans leurs tactiques puisque maintenant ça ne marche plus de dire qu’il n’y a pas de RC. C’est trop visible. Les tactiques de marchands de doute ont dû changer. . Les nouvelles tactiques des dénialistes du changement climatique in Climatologist Michael E Mann: ‘Good people fall victim to doomism. I do too sometimes’, Jonathan Watts, The Guardian (27 février 2021)
    • LE DÉTOURNEMENT du problème sur les consommateurs : “Blaming the individual is a tried and trusted playbook that we have seen in the past with other industries.”
    • LES TENTATIVES DE DIVISER entre elles les communautés activistes
    • LA PROPHÉTIE D’UN EFFONDREMENT INÉVITABLE, car si l’on pense qu’il n’y a plus rien à faire, alors de fait on ne fait plus rien : “What is so pernicious about this is that it seeks to weaponise environmental progressives who would otherwise be on the frontline demanding change.
  • Evocation de l’inertie du système climatique
  • Production d’énergie dans le monde

[41:10] L’atténuation du changement climatique : chaque dixième de degré compte

  • “Il faut agir parce que chaque dixième de degré compte et que même si effectivement il y a un RC qui est déjà enclenché étant donné la durée de vie des gaz à effet de serre et plus largement de l’inertie du système climatique, on pourra toujours atténuer le réchauffement à venir et faire qu’il va se stabiliser le plus tôt possible.

[42:05]  L’adaptation au changement climatique

[49:50]  Augmentation de la prise de conscience ? Pas de peur de l’effondrement ?

  • “Oui, je constate une augmentation de la prise de conscience mais encore très superficielle.”
reactions on Twitter: "metronome pendulum swinging back and forth between a better  world is possible and we're so fucked me… "
  • Pour aller plus loin : conscience de l’urgence écologique mais absence de conscience des mesures à mettre en œuvre, les gens ne sont pas vraiment enclin à prendre des mesures qui pourraient les affecter – Peoples’ Climate Vote, United Nations Development Program (janvier 2021)
    • “The Peoples’ Climate Vote found that nearly two-thirds (64%) of people in 50 countries believe that climate change is a global emergency – presenting a clear and convincing mandate for decision-makers to increase their ambition levels in commitments under the Paris Agreement.” 
    • Exemple de refus des mesures à mettre en oeuvre : “stop burning fuels that pollute” 38 % versus “conserve forests and lands” 54 %
    • Voir également Ademe, Représentations sociales du changement climatique : 21 ème vague : représentations sociales 42%

[53:40]  Eco-anxiété

[54:40]  Recommandations de lectures


N’hésitez pas à nous contacter via contact@pointdebascule.org ou sur instagram.com/pointdebascule pour toute critique, remarque, question, recommandation ou proposition d’interview.

Bonne écoute !


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *